Scheifele ravi d’un “petit nouveau départ” avec les Jets

Marc Scheifele est prêt pour le changement avec les Jets de Winnipeg cette saison.

L’attaquant, qui entame sa 12e saison dans la LNH, jouera pour un nouvel entraîneur en la personne de Rick Bowness, qui a été embauché le 3 juillet. Il a remplacé Dave Lowry, qui a été congédié après les Jets (39-32-11) et a raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2016-17.

Paul Maurice était entraîneur des Jets depuis la saison recrue de Scheifele, lorsqu’il a remplacé Claude Noel le 1er janvier. 12 décembre 2014. Maurice a démissionné. 17 et Lowry, un assistant, ont entraîné les 54 derniers matchs.

“J’ai été avec à peu près le même personnel d’entraîneurs pendant toute ma carrière”, a déclaré Scheifele au site Web des Jets mardi. “Cela semble être un peu un nouveau départ. Nous avons de nouveaux entraîneurs. Il y aura évidemment de nouvelles idées et évidemment les mêmes joueurs, mais j’ai adoré notre groupe de gars. Nous avons beaucoup de gars fantastiques sur Notre équipe que je pense en leur parlant, ils sont tout aussi excités que moi à propos de cette saison à venir et de ce qu’elle va contenir et de la façon dont les choses vont changer.”

Les Jets avaient une fiche de 30-23-3 en 2020-21. Ils ont balayé les Oilers d’Edmonton au premier tour de la Coupe Stanley avant une défaite de quatre matchs contre les Canadiens de Montréal au deuxième tour au meilleur des sept matchs.

« Avec l’équipe que nous avions l’an dernier, tout le monde nous vantait comme les prochains champions de la Coupe Stanley », a déclaré Scheifele lors du tournoi de golf de l’Open du Manitoba. dans des commentaires tweetés par le Winnipeg Sun. “Je pense que nous avons une excellente équipe. Nous avons un excellent groupe de gars.”

Scheifele a remis en question son avenir à Winnipeg après que les Jets aient terminé huit points derrière les Predators de Nashville pour la deuxième wild card de la Conférence de l’Ouest la saison dernière. Le centre a encore deux saisons sur un contrat de huit ans de 49 millions de dollars (valeur annuelle moyenne de 6,125 millions de dollars) qu’il a accepté le 8 juillet 2016.

“Quand je disais mes commentaires, c’était un peu étrange de voir comment tant de gens l’ont pris d’une manière si différente”, a déclaré Scheifele. “J’ai commencé la question qu’on m’a posée en disant, j’aime ça ici. Je suis ici depuis 10 ans. C’est une communauté incroyable. C’est incroyable pour moi, et je veux être un Jet de Winnipeg. Et puis Tout le monde semblait juste commencer à enregistrer après que j’ai dit ça, donc c’est un peu l’une de ces choses dont j’étais sûr qu’il allait exister.

“Je savais qu’il y aurait des questions difficiles à poser de ma part pour gérer en termes de direction de l’équipe et je sais que beaucoup de gars étaient un peu tous dans le même bateau. Ça s’est passé comme prévu, surtout l’année dernière.”

Les mouvements les plus importants des Jets pendant l’intersaison ont été la signature d’un agent libre restreint Pierre-Luc Dubois à un contrat d’un an de 6 millions de dollars le 22 juillet et à l’embauche de Bowness, qui a commencé sa carrière d’entraîneur comme assistant des Jets en 1984-85 avant d’entraîner Winnipeg pendant 28 matchs en 1988-89. Le joueur de 67 ans a un dossier de 212-351-28 avec 48 matchs nuls en 639 matchs de saison régulière en 12 saisons en tant qu’entraîneur des Jets, des Bruins de Boston, des Sénateurs d’Ottawa, des Islanders de New York, des Coyotes de Phoenix et des Stars de Dallas.

L’arrivée de Bowness a enthousiasmé Scheifele quant aux possibilités de la saison.

“Un être humain fantastique, c’est ce que j’ai entendu à maintes reprises”, a-t-il déclaré. “Il a fait des merveilles quand il est arrivé à Dallas. Je suis vraiment excité de commencer l’année, de commencer le camp d’entraînement et de commencer à parler de la théorie du hockey et des X et O et un peu plus de cela. Il semble être un excellent communicateur, dont je suis vraiment excité.”

Bowness a déclaré à NHL.com le 4 juillet il pensait que la culture était un problème pour les Jets la saison dernière.

“Tout le monde voulait voir un peu de changement”, a déclaré Scheifele. “Nous avions besoin de voir de nouvelles choses. Nous voulons une idée de la direction que prend l’équipe et de ce à quoi notre équipe va ressembler. Cela deviendra de plus en plus intéressant à l’approche du camp d’entraînement.”

Tweet de @NHLJets : Marc Scheifele s’assoit avec @saraorlesky pour une interview exclusive exclusive REGARDER ������ https://t.co/zI1nSa9ePX pic.twitter.com/3C1X1ajbTR

.

Leave a Comment