La date limite passe, 2017 devient la pire classe de repêchage des pingouins de tous les temps

Les Penguins de Pittsburgh ont eu quelques problèmes de repêchage au cours de leurs 55 ans d’histoire, mais pas depuis 1967, une classe entière n’a pas réussi à s’habiller pour un match de la LNH. Pas une. La classe de 67 n’avait que deux membres, et aucun n’a réussi le spectacle, mais c’était une ligue à 12 équipes et un monde différent. Jusqu’à la classe de repêchage des Penguins de 2017, chaque repêchage ultérieur avait au moins quelqu’un quelque part enfilé un chandail de la LNH.

Le dernier espoir pour le repêchage malheureux des Penguins de 2017 s’est évanoui lundi alors que des sources ont confirmé à PHN que l’organisation n’avait pas prolongé de contrat avec le choix de troisième ronde Clayton Phillips avant le 28 août. 15 date limite pour signer les recrues collégiales dont l’éligibilité à la NCAA a expiré.

Il était la dernière chance, bien que les responsables de l’équipe n’aient pas exclu de l’inviter au camp d’entraînement le mois prochain.

La classe maudite était une confluence de malchance et de mauvaises décisions. Les Penguins étaient les champions en titre de la coupe Stanley. L’ancien directeur général Jim Rutherford voulait ajouter du muscle pour une tentative consécutive finalement réussie. Les Penguins sont passés du premier tour au milieu de la seconde et ont sacrifié l’espoir Oskar Sundqvist pour acquérir le « nouveau shérif », Ryan Reaves.

L’équipe a encerclé l’espoir Zachary Lauzon comme talent de premier tour et l’a sélectionné avec le St. Choix de deuxième tour des Louis Blues (51e au total). Malheureusement, le défenseur prometteur a subi une grave commotion cérébrale et des séquelles persistantes alors qu’il jouait pour les Huskies de Rouyn-Noranda de la LHJMQ en 2018.

Il n’a pas pu poursuivre sa carrière de hockeyeur.

Le commerce avec St. Louis n’a pas très bien fonctionné non plus, car l’entraîneur-chef Mike Sullivan a finalement relégué Reaves à la tribune de la presse ou à un usage limité, et les Penguins l’ont échangé aux Golden Knights de Vegas cette saison-là dans le cadre de l’accord Derick Brassard.

Phillips, 22 ans, était le 93e choix au total. De Fargo de l’USHL, il s’est engagé à jouer pour l’Université du Minnesota. Cependant, Phillips a duré deux saisons dans le Minnesota avant de sacrifier une année complète pour pouvoir être transféré à Penn State.

La saison dernière, Phillips a établi des sommets en carrière avec 12 points et cinq buts en 32 matchs. Il a joué un match pour les WBS Penguins dans le cadre d’un contrat d’essai après la fin de sa carrière universitaire.

L’ensemble de la classe de repêchage des Penguins de Pittsburgh en 2017 était Lauzon, Phillips, Jan Drozg (152e au total), Linus Olund (155e au total), le sixième tour Antti Palojarvi (186e) et le choix de septième ronde Will Reilly.

Drozg est maintenant un joueur de profondeur avec les Grand Rapids Griffins, et Olund n’a joué qu’une saison en Amérique du Nord (61 matchs pour les WBS Penguins) avant de rentrer chez lui pour jouer les trois dernières saisons pour Brynas de la Ligue d’élite suédoise.

Le site Web WBS Penguins répertorie Reilly comme non signé, ce qui signifie qu’il n’y a pas de reste de la classe jouant dans l’organisation.

La barre basse précédente était un match de la LNH établi par la classe de repêchage de 2008, qui n’avait que quatre choix, à commencer par le quatrième tour Nathan Moon.

Au moins, la classe de 2008 avait une histoire légendaire – le choix de cinquième ronde Alexander Pechurskiy était un appel d’urgence. Après que Marc-André Fleury et Brent Johnson se soient blessés, le gardien de la WHL devait remplacer le troisième gardien John Curry à Vancouver le 1er janvier. 16, 2010. Cependant, Curry a cédé cinq buts et l’entraîneur-chef Dan Bylsma a poussé Pechurskiy dans le match.

Pechurskiy a effectué 12 arrêts en 36 minutes d’action. Il n’a accordé qu’un seul but à sa première et dernière apparition dans la LNH.

Pechurskiy est également devenu la réponse à une autre question triviale en devenant le premier gardien de but russe à jouer pour les Penguins de Pittsburgh. Il est actuellement dans la ligue russe de deuxième niveau, selon sa page Wikipedia. Il n’a plus jamais joué pour les Penguins.

Le mauvais juju du repêchage de 2017 s’étendait non seulement aux recrues et aux Reaves, mais également au commerce des Reaves. Reaves faisait partie du commerce de Brassard, que l’on pourrait gentiment qualifier de piètre et, plus justement, d’échec épique. Brassard a été échangé la saison suivante après avoir rejeté son rôle et sous-performé en tant que centre de troisième ligne.

L’autre point bas était la classe à trois joueurs de 1978, qui n’a produit que cinq matchs dans la LNH, dont quatre du choix de deuxième ronde Mike Meeker.

Abonnez-vous à PHN+

Leave a Comment