Le circuit “technique” de Formule E de Séoul a une “belle complexité”

Séoul accueillera sa première course de Formule E autour du village sportif conçu pour les Jeux olympiques d’été de 1988 à Jamsil, avec le sommet du circuit enfermé dans le stade olympique.

La première moitié du tour, y compris la section du stade, comprend une série de virages serrés et techniques avant que la seconde moitié ne comporte des virages et des lignes droites à plus grande vitesse.

Maximilian Gunther de Nissan e.dams s’est réjoui de la possibilité de courir autour d’un site historique olympique, et que la première partie du tour sera “occupée” pour les pilotes.

“C’est toujours formidable en Formule E de découvrir autant d’endroits différents, et surtout avec l’histoire olympique du pays, de la ville, c’est très spécial de courir dans un lieu aussi historique, et surtout de conduire à travers l’Olympique Stadium”, a expliqué Gunther à Motorsport.com.

“Je pense que la piste a une très belle complexité. D’une part, il y a des virages très techniques, comme notamment le stade avec de nombreux virages combinés, un virage se succédant. C’est donc une période très chargée derrière le volant.

Et puis dans la partie extérieure, en particulier, nous avons trois lignes droites longues à très longues. Et avec les dépassements, évidemment, c’est tout à fait possible. Nous avons quatre voies dans certaines zones, donc je pense bien sûr [there will be] dépasser dans le virage 19, dans le 20, surtout le 22. Je pense que c’est le meilleur spot de dépassement du circuit. Le tour 1 est également possible.

“Je pense que c’est vraiment une excellente piste à la fois pour le défi à l’intérieur de la voiture, mais pour la course que nous allons proposer, et oui, je pense que c’est cool.”

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz EQ, EQ Silver Arrow 02, Robin Frijns, Envision Racing, Audi e-tron FE07, Oliver Rowland, Mahindra Racing, Mahindra M7Electro

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz EQ, EQ Silver Arrow 02, Robin Frijns, Envision Racing, Audi e-tron FE07, Oliver Rowland, Mahindra Racing, Mahindra M7Electro

Photo par : Sam Bloxham / Motorsport Images

Mis à part les points de dépassement notés par Gunther, Nick Cassidy a suggéré que le dépassement pourrait s’avérer être un défi et espérait que son équipe Envision n’aurait pas autant de mal qu’à Jakarta, l’autre nouveau circuit du calendrier de cette année.

“Le circuit a l’air cool. C’est serré, il y a des zones assez étroites, mais un vrai caractère de Formule E. Passer sur cette partie sera difficile”, a observé Cassidy.

“Si c’est un circuit pour nous, je n’en ai aucune idée, honnêtement. Nous avons eu du mal à Jakarta, qui était un nouveau circuit, mais je pense qu’ici, les conditions ou le type de circuit semblent être un peu différents. J’ai donc bon espoir. “

Nyck de Vries a estimé que la nature diversifiée des secteurs du circuit ressemblait presque à une combinaison de deux sites différents, mais a expliqué que la météo pouvait être imprévisible, bien que certaines prévisions météorologiques suggèrent des degrés de pluie variables sur les deux courses.

Séoul a subi des inondations plus tôt cette semaine au milieu d’averses colossales lundi, mais le reste de la semaine a été en grande partie sec.

“Le temps est un peu bizarre. Nous avons eu beaucoup d’eau plus tôt cette semaine. Et pourtant, les prévisions sont humides pour demain, ce que j’ai du mal à croire. Mais nous le saurons dans la journée”, a déclaré de Vries.

“La piste est très difficile car il y a un peu de tout. Les deux premiers secteurs sont très sinueux et serrés, très étroits. Et puis évidemment à partir du secteur trois, la piste s’ouvre un peu.

“Il y a des virages assez rapides et plus de lignes droites un peu plus grandes. Il semble donc qu’il s’agisse de presque deux pistes différentes connectées, devenant un circuit complet ensemble.”

A lire aussi :

Oliver Askew d’Andretti a ajouté qu’il serait difficile de générer la température des pneus lors des tours de préparation en qualifications et anticipe beaucoup de blocage sur le pneu avant droit.

“Cela semble technique. Le secteur un et le secteur trois sont complètement différents, demandant des choses différentes”, a déclaré Askew.

“Donc je pense que ça va être un peu difficile d’obtenir la température des pneus pour préparer le tour parce qu’à l’avant droit, il n’y a pas beaucoup d’énergie dans ce pneu pendant le tour de préparation.

“Cela va être difficile. Vous pouvez vous attendre à un blocage de l’avant droit et à un sous-virage dans le virage 2 car la plupart des virages sont à droite.”

Leave a Comment